DATA TERRA participe à la coordination et l’animation des communautés dans leurs domaines. L’Infrastructure de recherche (IR) s’implique activement dans les prospectives scientifiques des institutions autour des données et usages. L’IR mène également un travail d’interface et d’intégration scientifiques des communautés nationales, européennes et internationales.

GT Tech 

La mission principale des 4 Pôles (ODATIS, AERIS, ForM@Ter & Theia) de l’IR Data Terra est de mettre à disposition des données, des produits, des logiciels, des outils et/ou des services destinés en premier lieu à la communauté scientifique française dans le cadre de ses recherches sur le système Terre. Les informations proposées par les pôles de données sont aussi fondamentales pour la mise en œuvre des politiques publiques. En permettant de mieux comprendre la structure et le fonctionnement du système Terre, les travaux utilisant ces données ont un impact socio-économique important dans des domaines tels que les risques naturels, le changement climatique, les ressources minérales ou les ressources en eau. Dans ce contexte, les pôles servent aussi la communauté internationale (missions satellites, réseaux d’observations internationaux, partenariats pour le développement).

Les pôles de l’IR Data Terra ont vocation à s’inscrire dans les paysages national et européen en articulation étroite avec les infrastructures en place et en construction. L’organisation en structure unique renforcera le positionnement de la communauté française dans le paysage européen et notamment dans le développement des e-infrastructures.

La définition des objectifs scientifiques des pôles est issue des besoins exprimés par la communauté scientifique sous-jacente (prospectives scientifiques CNRSINSU, groupes thématiques ALLENVI, prospectives d’organismes). Les besoins des politiques publiques sont également pris en compte.

Chaque pôle a pour objectif de faciliter l’accès aux données satellitaires, aéroportées et in-situ (sol) acquises et gérées, par les laboratoires de recherche ou les structures fédératives (OSU, FR, …), par des infrastructures nationales telles que les Services Nationaux d’Observations (SNO), les SOERE, la flotte océanographique, les avions et par les missions spatiales.

Les Pôles fédèrent ou complètent au niveau national un ensemble d’activités qui préexistaient soient au sein d’infrastructures, soit de façon plus diffuse. Ils rassemblent les disciplines scientifiques relatives à un compartiment terrestre, offrent des services et produits à valeur ajoutée, fournissent une expertise scientifique, promeuvent les outils et méthodes développées au sein de la communauté scientifique française concernée. Les produits au sens large deviennent ainsi plus visibles et l’ensemble gagne en efficacité par la mutualisation des expériences et des moyens. La cohérence des 4 Pôles (ODATIS, AERIS, ForM@Ter & Théia) et de l’IR Data Terra ajoute une valeur scientifique supplémentaire et facilite la coordination avec d’autres domaines.

Diffuser et sécuriser

  • Garantir la pérennité et faciliter la collecte des données patrimoniales,
  • Faciliter l’exploitation des informations contenues dans les bases de données :
    • Interopérabilité technique et sémantique (harmonisation),
    • Portail commun (outils d’exploration, de visualisation, d’extraction, d’analyse).

Produire et inventer

  • Favoriser l’utilisation combinée de données différentes (satellites, in-situ, campagnes en mer),
  • Elaborer en combinant des jeux de données différents,
  • S’affranchir des limites spatiales et temporelles, disciplinaires,
  • Produire des séries de données qualifiées et décrites selon les standards reconnus en vigueur (niveau 2 et +).

Former et informer

  • Offrir un support et de l’expertise aux utilisateurs,
  • Participer à la formation scientifique, méthodologique et technique des communautés,
  • Contribuer au positionnement et au rayonnement des compétences françaises au niveau européen et international.

GT Science 

Les 4 pôles s’appuient sur des Consortiums d’Expertise Scientifique (CES), afin de promouvoir et de valoriser des méthodes de traitement et des produits innovants d’observation spatiale, aéroportée ou in-situ.

Les CES se concentrent autour d’un produit à valeur ajoutée. Les CES sont des regroupements d’acteurs publics ou privés menant des travaux de recherche ou développant des méthodes innovantes de mobilisation des données d’observation, et capables d’assurer la réalisation de prototype de produits à valeur ajoutée, ou l’opération de ces prototypes pour produire des données spécifiques sur des problématiques Océan (littorales, côtières ou hauturières), autour de champs thématiques (processus physiques, chimiques et biologiques, écosystèmes, échanges océan/atmosphère, approches globales, exploitation raisonnée des ressources, …) pour répondre aux défis sociétaux et environnementaux de notre époque.

GT COM

DATA TERRA permet d’avoir une approche interdisciplinaire du système Terre.

L’ensemble des pôles de données et services se réunissent régulièrement pour mettre en commun leurs ressources de communication et développer une ligne éditoriale pour DATA TERRA.

L’objectif est de mettre en avant l’ensemble des produits des différentes composantes ainsi que les travaux transversaux de DATA TERRA.