L’infrastructure de recherche Data Terra développe et mutualise les moyens d’accès et de traitement à l’ensemble des données satellites ainsi qu’aux données d’observation au sol, aéroportées et d’expérimentation, aux échelles globales et régionales en cohérence avec la stratégie nationale.

Elle déploie un dispositif général d’accès et de traitement de données, produits et services FAIR afin de faciliter leur utilisation, développer des services sur l’ensemble du cycle de la donnée et mettre en œuvre des approches interdisciplinaires. Ce dispositif est destiné à servir les communautés scientifiques, les acteurs de l’action publique et de l’innovation. Data Terra met ainsi en œuvre des plateformes de services interopérables permettant le stockage, l’extraction, l’analyse et la diffusion de données.

L’IR Data Terra propose des services facilitant l’exploitation de très gros volumes de données, le croisement et la génération d’informations combinant des produits d’origines multiples. En Europe et à l’international, elle contribue aux approches FAIR (EOSC), aux missions et applications spatiales et à la mise en œuvre de jumeaux numériques de la Terre.

Plateforme distribuée de données & services du système Terre

La plateforme ouverte et interopérable de Data Terra permet un accès transparent et continu à l’ensemble des données multi-sources, multi-domaines et multi-organismes du système Terre. Elle est déployée et supportée par ses propres Centres de Données et Services (CDS) sur des infrastructures nationales et régionales.

L’infrastructure est distribuée sur le territoire national avec une forte diversité des moyens informatiques (stockage, calcul) mais aussi de thématiques scientifiques (Océan, Terre Solide, …) et de types de données (satellitaires, in-situ, modèles, …).

L’un des enjeux majeurs de l’IR est de permettre et faciliter la mise en œuvre de cas d’usage transversaux, impliquant des moyens informatiques et des données hétérogènes. 

Les données accessibles sont d’une part les données satellitaires acquises par les centres spatiaux internationaux et données d’observation multi-sources (navires, avions, drones, submersibles, ballons) à partir de dispositifs in situ, télédétection, d’expérimentations, ou d’inventaires acquis au sein des Observatoires. D’autre part, les données de niveaux supérieurs (moyennées spatialement et/ou temporellement, agrégées,…) et produits dérivés issus du traitement des services de production régulière sont également disponibles.

En ce qui concerne les données acquises via des IR d’observation, Data Terra assure la curation et la diffusion ainsi que le traitement pour la production de produits dérivés.