Data Terra est une infrastructure de recherche dédiée aux données d’observation du Système Terre. Créée en 2016, elle est inscrite sur la feuille de route nationale 2019-2021 du MESRI. Elle représente 40 millions d’euros en coûts complets et plus de 160 ETP, répartis sur plus de 400 personnes issues des 19 organismes partenaires.

Cette infrastructure de recherche est fondée sur quatre pôles de données correspondant à chacun des grands compartiments du Système Terre : surfaces continentales (THEIA), atmosphère (AERIS), océans (ODATIS) et terre solide (Form@ter), des groupes de travail et des services transverses (DINAMIS).

Chaque pôle a pour objectif de faciliter l’accès aux données satellitaires, aéroportées et in-situ acquises et gérées, par les laboratoires de recherche ou les structures fédératives (OSU, FR, …), par des infrastructures nationales telles que les Services Nationaux d’Observations (SNO), les SOERE, la flotte océanographique, les avions, les ballons et par les missions spatiales.

Destinés à la communauté scientifique comme aux acteurs publics et socio-économiques, ces données multi-sources, produits et services sont accessibles au travers d’un portail unifié et cohérent. Data Terra représentait 50 000 To en 2017, et estime atteindre 100 000 To dès 2022.

Coordonner, fédérer et optimiser l’ensemble des institutions, dispositifs et moyens existants constitue une des ambitions importantes de l’IR Data Terra, à l’échelle nationale comme aux échelles européenne et internationale.