Blue-Cloud services met en œuvre le potentiel de la science ouverte basée sur les « clouds »

Le projet européen Blue-Cloud Services est la première partie de l’initiative phare «  L’avenir des mers et des océans  » issue d’un appel à proposition H2020. Il représente ainsi la déclinaison « marine » de l’European Open Science Cloud (EOSC).

D’une durée de 3 ans, il met en œuvre le potentiel de la science ouverte basée sur les « clouds » pour réaliser un ensemble de services afin de mieux comprendre et gérer les nombreux aspects de la durabilité des océans, à travers une série de cinq démonstrateurs pilotes Blue-Cloud. 

Dans ce Blue-Cloud Services, l’ambition générale est de fédérer :

  • des données marines européennes et multidisciplinaires provenant de capteurs satellites et in-situ et de modèles
  • des plateformes informatiques formant un environnement virtuel
  • des outils analytiques

Le positionnement de Blue-Cloud démontre une synergie majeure au niveau européen en fédérant les principales infrastructures de données marines européennes (par exemple SeaDataNet, EurOBIS, Euro-ArgoArgo GDAC, EMODnet, ELIXIR-ENA, EuroBioImaging, DIASCMEMS, et ICOS-Marine) ainsi que les infrastructures d’EOSC (par exemple EUDAT, D4Sciences).

L’IFREMER est en charge du lot d’activité WP3 «Blue-Cloud Pilot Demonstrators » qui comprend toutes les activités autour de la mise en place, de la structuration et de l’implémentation de cinq démonstrateurs visant à mettre en valeur le potentiel de l’architecture et des services complets Blue-Cloud. Les cinq démonstrateurs couvrent cinq domaines différents : plancton, génomique, environnement, pêche et aquaculture. Ce lot définira également les besoins des démonstrateurs et mettra en place des mécanismes de validation et de collecte des retours d’expérience pour s’assurer que les démonstrateurs sont orientés utilisateurs.

Sorbonne Université est également partenaire des démonstrateurs plancton et génomique.

Plus d’informations :

➡️ sur le site web du projet Blue-Cloud