GO FAIR est une initiative des Pays-Bas, de l’Allemagne et de la France qui propose le développement d’un environnement international de recherche enrichi par les données.

Afin d’avancer vers la réalisation de l’European Open Science Cloud (EOSC), l’Allemagne et les Pays-Bas ont mis en place un bureau international pour soutenir l’initiative GO FAIR. La France les rejoint et contribuera également à ce bureau international d’appui et de coordination (GOFAIR International Support and Coordination Office – GFISCO).

La France est membre fondateur de GO FAIR et confirme son implication internationale dans les données de la recherche et dans l’European open science cloud (EOSC).

Objectif de GO FAIR : ouvrir progressivement les données de la recherche existantes au sein des institutions scientifiques et académiques dans tous les domaines de la recherche et au-delà des frontières nationales.
Il constitue ainsi un tremplin vers la réalisation de l’Open Science Cloud européen. L’EOSC vise à fournir une plate-forme ouverte pour l’échange de données de recherche et qui reliera les chercheurs à travers l’Europe. L’EOSC permettra l’utilisation et la réutilisation des résultats de la recherche et des données, ce qui profitera non seulement à la science, mais aussi à l’industrie et à la société.

Rôle du nouveau bureau international d’appui et de coordination de l’initiative GO FAIR (GFISCO)

  • Aider les réseaux de mise en œuvre d’infrastructure numériques,
  • Soutenir la recherche et les communautés dans leurs efforts pour fournir des données et des services FAIR.
  • Les ministères de la recherche allemand, néerlandais et français apportent chacun une contribution financière au bureau international d’appui et de coordination.

L’initiative GO FAIR
– Une approche ouverte et coopérative : tous les États membres et les instituts de recherche, les communautés d’infrastructures numériques et éventuellement l’industrie peuvent apporter leur soutien ou leur contribution.

– Les données de recherche partagées et les services numériques utilisés répondent aux quatre principes de FAIR : faciles à trouver (F), accessibles (A), interopérables (I) et réutilisables (R). Les données et les services FAIR permettront la réutilisation des données de recherche dans différentes disciplines et dans différents pays, contribuant ainsi à générer de nouvelles connaissances.

Dans ce cadre, l’IR DATA TERRA porte le projet GAIA DATA IN.