© Pexels

DATA TERRA CÉLÈBRE LA 11E JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS

NEWS DATA TERRA

DATA TERRA CÉLÈBRE LA 11E JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS

Ce 21 mars 2023, Data Terra célèbre la 11e Journée internationale des forêts, instaurée depuis 2012 par l’Assemblée générale des Nations unies. Pour suivre l’état de santé, la composition et l’étendue des zones boisées, en France et à l’international, Theia, le pôle surfaces continentales de Data Terra, mobilise ses équipes chaque année et développe des produits spécifiques pour répondre aux besoins de la société.

Des outils et produits Theia relatifs au suivi des forêts :

Résultat d’une collaboration étroite entre acteurs public et privé, entre chercheurs et utilisateurs, ces outils allient fiabilité et accessibilité.

Cartographie de la déforestation dans les zones tropicales : TropiSCO

L’objectif du projet TropiSCO est de fournir des cartes de suivi des pertes de couverture forestière dans les forêts denses tropicales, à partir de 2018 et en continu. L’imagerie Sentinel-1 utilisée a pour avantage d’offrir une résolution spatiale fine et de permettre la détection des pertes de couvertures forestière avec un délai minimum et ce, quelles que soient les conditions météorologiques.

Le projet, labellisé par le Space Climate Observatory (SCO) en 2021, est mené par la société GlobEO en étroite collaboration avec le CNES et le CESBIO. Les outils proposés ont été développés à partir de travaux menés dans Theia au sein du CES Biomasse forestière et changement de couvert forestier.

Détection automatique de peuplement forestier : le cas du peuplier en France

La cartographie de la composition en espèces des forêts et leur suivi constituent toujours une préoccupation majeure pour les gestionnaires forestiers, en particulier pour les essences à croissance rapide qui nécessitent un suivi encore plus régulier.

Le cas des peupliers plantés est emblématique, avec la difficulté récurrente de la filière populicole française à évaluer la ressource nationale disponible chaque année. Les cartes existantes offrent en effet des estimations peu précises, parfois divergentes, et ne sont pas mises à jour assez régulièrement. La détection automatique des peuplements forestiers à partir d’imagerie satellitaire Sentinel-2 vient offrir donc offrir une solution.

Ce produit est issu d’une collaboration entre l’UMR Dynafor, le Conseil National du Peuplier, représentant de la filière en France, et le Centre National de la Propriété Forestière, et est distribué dans le cadre du CES Theia Occupation des sols.

Outil de détection et suivi des bioagresseurs des forêts tempérés, notamment des scolytes de l’épicéa et du sapin

Les forêts tempérées subissent les effets des changements globaux de manière directe (stress hydrique et thermique, invasion biologique) et indirecte (attaques d’insectes, champignons, incendies…). Ces facteurs causent l’explosion de nombreux problèmes sanitaires touchant une variété d’espèces de résineux et feuillus et une surmortalité importante. En France, les attaques de scolytes touchent actuellement les épicéas et les sapins sur un large quart nord-est de la France depuis 2018, à la suite de fortes périodes de sécheresse. Cette crise sanitaire a un impact important sur la filière forêt-bois, avec des conséquences environnementales, économiques et sociales.

C’est dans l’optique de palier au manque d’informations que fordead, un package python, a été développé par TETIS pour la Division Forêt du Ministère de l’Agriculture et l’ONF, dans le cadre du projet « Santé des forêts » (DSF, DGPE, INRAE TETIS, ONF, CNPF), et distribué dans le cadre du CES Changements et santé des forêts tempérées.

Des événements réguliers et plébiscités :

Le développement de ces outils implique Theia et l’IR Data Terra dans de nombreux partenariats publics (IRD, CNES, CESBIO, ONERA, …) et privés. Des ateliers thématiques et d’autre séance de formation sont régulièrement organisés pour les diffuser et recueillir les besoins des acteurs de la filière forestière :

Atelier Utilisations de la télédétection pour la forêt

Début octobre 2021, à Montpellier, les présentations des invités ont couvert la distinction des essences, le suivi de la déforestation, des maladies, l’estimation de la biomasse ou du carbone séquestré avec, pour objectifs :

– De faire connaître une sélection d’outils et de produits opérationnels issus de l’observation satellitaire des forêts contribuant à caractériser les écosystèmes forestiers et leur évolution ;

– De mettre en relation les chercheurs à l’origine des produits et la communauté des utilisateurs intéressés par leur utilisation (scientifiques, décideurs, techniciens des administrations, bureaux d’études, sociétés privées, associations, etc.)

Atelier Télédétection et santé des forêts

Cet atelier, dédié à la santé des forêts tempérées, qui s’est tenu fin 2022 à Nancy, a été encadré par Theia, l’ONF, le CNES, le CNPF, l’IGN et l’INRAE. L’atelier était destiné aux représentants du domaine forestier : responsables de l’aménagement et de la gestion des forêts, représentants d’organismes de gestion publics ou privés, conseillers auprès des propriétaires et gestionnaires, représentants techniques des pouvoirs publics, ainsi qu’aux opérateurs de recherche, de R&D ou opérationnels publics ou privés intervenants dans ce domaine. Il avait pour objectifs :

– De présenter un état des lieux de la télédétection sylvestre, en mettant en avant les produits les plus matures et en s’appuyant sur les retours d’expérience des utilisateurs,

– De proposer une animation spécifique à la communauté scientifique et utilisateurs autour des utilisations de la télédétection favorisant les échanges sur les besoins et les verrous.

Hackathon « Hack 4 Forest »

Le Hack4Forest a eu lieu durant le One Forest Summit, un sommet mondial de mise en œuvre des grandes ambitions de la COP15 biodiversité de Montréal. Pour sa première édition, organisée à Libreville (Gabon) les 1er et 2 mars 2023, ce sommet a proposé aux pays forestiers des solutions scientifiques et économiques pour les aider à concilier protection exigeante de la forêt et intérêt économique direct, avec, pour ambition, de faire progresser la volonté collective de préservation et gestion durable des forêts tropicales.

Pour l’occasion, DATA TERRA et le PNDB se tenaient aux côtés de l’IRD, de l’INRAE, du CIRAD, d’ETALAB, d’AGEOS et de la SING.

Destinés à la communauté scientifique ainsi qu’aux acteurs publics et socio-économiques, les données et les services des pôles de Data Terra sont accessibles via nos portails, permettant des recherches inter et transdisciplinaires.

L’objectif principal de Data Terra en tant que centre de référence thématique Système Terre et Environnement sera de favoriser à l’avenir l’intégration des données dans les domaines du Système Terre, de la biodiversité et de l’environnement. En complément des outils développés au sein du pôle Theia, d’autres pôles de Data Terra amené à traiter des données autour des forêts, par exemple les données atmosphère du pôle Aeris ou encore l’utilisation des images très haute définition spatiale du dispositif Dinamis. Une des ambitions maîtresses de Data Terra est de susciter et rendre possible une plus grande intégration entre ces travaux et ressources spécialisées, afin à la fois d’enrichir notre compréhension du fonctionnement du système Terre, et de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux de notre époque.